Diabète. Les bienfaits de la sophrologie

Article du Télégramme, publié le 29 mai 2018


Didier Gruau, président de l’Association des diabétiques du Finistère, Michel Goarnisson, membre du conseil d’administration, Claudine Picard, sophrologue, Danielle Garrec, adjointe aux affaires sociales et Gaïanne Gazeau, directrice adjointe de la CPAM.

Quelque 18.000 Finistériens sont identifiés comme diabétiques. Un chiffre qui ne prend pas en compte tous ceux qui s’ignorent. « C’est une pathologie qui continue à augmenter, souligne Gaïanne Gazeau, directrice adjointe de la Caisse primaire d’assurance-maladie. C’est aussi une pathologie qui peut être handicapante et coûte cher quand on sait que 37 % des diabétiques suivent une dialyse suite à des problèmes rénaux. Nous sommes très sensibles au problème de santé publique que pose le diabète ». Tout ce qui peut soulager les malades est donc bienvenu d’autant que le diabète (1) est une maladie chronique dont on ne guérit pas et qu’avec le temps elle évolue vers des complications ». C’est dans ce contexte que la CPAM et la ville de Quimper ont apporté leur appui à une conférence organisée par l’Association française des diabétiques du Finistère sur le thème « Sophrologie, gestion du stress et diabète ». En quelques mots, Michel Goarnisson, membre du conseil d’administration de l’association et diabétique lui-même, évoque les affres de la maladie du quotidien : la gestion difficile de l’alimentation, l’injonction compliquée à vivre, de pratiquer de l’éducation physique. « La sophrologie, à sa naissance, avait pour but d’améliorer la vie des malades au quotidien, souligne Claudine Picard, sophrologue à Quimper. La sophrologie permet de mieux s’adapter aux changements dans la vie quotidienne, liés à la pathologie par des techniques de respiration, la stimulation corporelle simple qui mène vers des activités physiques et donc une meilleure écoute du corps ». La conférence aura lieu le jeudi 7 juin, de 18 h à 20 h, à l’espace grands projets du Théâtre de Cornouaille. Gratuite et ouverte à tous sans inscription.

(1) Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang qui peut provoquer, à plus ou moins long terme, des lésions de différents organes, comme les yeux, les reins, les nerfs et les vaisseaux.

par Ronan Larvor